NIPPONZINE

accueil ExposPhotosArtsReportagesTourismePratiqueBlog

Les îles Ogasawara

Certains gémissent, d’autres lisent, boivent de la bière ou mangent des chips sur la plate-forme supérieure de l’Ogasawara Maru. Ce n’est pas une croisière de luxe, mais c’est le seul chemin vers le paradis.

 

Ogasawara

ogasawaraUn archipel composé d’une trentaine d’îles tropicales situé à 1000 km au sud de Tokyo, et qui dépend administrativement de Tokyo. Seules les îles de Chichi-jima et Haha-jima sont peuplées. La plus importante, Chichi-jima (île du père), est un lieu très prisé pour la plongée sous-marine ou pour l’observation des mammifères marins.
Ces îles d’origine volcaniques se sont formées il y a 40 millions d’années et occupent une surface totale de 84 km carré. La biodiversité y est exceptionnelle, on y trouve plus de 500 variétés de plantes dont 43% sont endémiques.

 

De l’enfer au paradis :

ogasawaraSouveraines du Japon depuis 1876, les îles furent vidées de leurs habitants en 1944 pour permettre l’établissement d’une garnison composée de 21.200 soldats japonais. Le 17 mars 1945, l’île d’Iwo Jima fut prise par les forces américaines au terme de 40 jours de terribles combats, De nombreux soldats américains et japonais y ont perdu la vie. Les soldats japonais qu’on envoyait à Iwo Jima savaient que leurs chances de survie étaient quasi nulles, Clint Eastwood leur a rendu hommage en réalisant le film « les lettres d’Iwo Jima ». Après la guerre, les îles furent occupées par l’armée américaine, puis restituées au Japon en 1968, date à laquelle les habitants évacués 23 ans auparavant furent autorisés à y retourner.

 

Accès :

ogasawaraLes habitants de l’archipel et les botanistes sont formellement opposés à la construction d’un aéroport afin de préserver l’écosystème, ainsi l’accès se fait uniquement par bateau. Le « Ogasawara-maru » est un navire qui peut transporter un millier de passagers à une vitesse de 21 nœuds, il effectue 4 ou 5 traversées par mois entre Tokyo et Chichi-jima, celle-ci s’effectue en 25 heures par beau temps. Prix 22.140 yens pour un aller simple.

 

Hébergement :

Il y a 4 hôtels et environs 30 chambres d’hôtes à Chichi-jima, les prix varient entre 3.500 et 30.000 yens par nuitée et par personne. En général les chambres disposent d’une petite cuisine, sinon il y a quelques restos sympas au village.

 

Activités :

ogasawaraPlongée, observation des baleines, windsurfing, kayak, ballade à vélo ou à scooter, randonnée, bronzette, chasse aux reliques de la guerre du pacifique (attention), descente de bière dans les 4 bars du village. Pas de cinéma, de discothèque ni de Pachinko.

 

Argent :

Les cartes de crédit étant rarement acceptées, il est préférable de se munir d’argent en espèces avant le voyage.

 

Quand y aller :

La plongée est praticable toute l’année, l’observation des baleines se fait de décembre à mars, le printemps et l’été sont les meilleures saisons pour nager avec les dauphins.

 

Conclusion :

Bien que faisant partie de Tokyo, l’accueil et l’atmosphère de Chichi-jima sont très proche du style hawaïen. C’est le coeur gros au moment du départ lorsque, sur le pont du navire, on fait des signes de la main à tous ces gens restés à quai, ces gens qui étaient des inconus une semaine auparavant.

info portfolio

Ogasawara © 2017 Ogasawara © 2017 Ogasawara © 2017 Ogasawara © 2017
Recommander cet article
articles
Voyage à Tokyo
Saison du Kooyoo
Quand la température estivale grimpe...
Ginza l’extravagant
Les îles Ogasawara
Nagoya
L’île de Sado
Ile de Yakushima
Nihon Minka-en
Le lac Yamanaka
Studio-kilala
Photographies d art & Posters
     Photographies d'art
     & Posters du japon