NIPPONZINE

accueil ExposPhotosArtsReportagesTourismePratiqueBlog

Niwaki et jardin japonais

Enseignante en art du niwaki et du jardin japonais, Frédérique DUMAS s’est installée dans la Drôme pour faire partager sa passion à tous les amateurs de jardin « sérénité ».

A quatre ans, elle s’absorbe pendant des heures à la contemplation d’un minuscule ruisseau et de sa cascade nichée dans la verdure. A l’adolescence, elle s’initie à la taille et culture des bonsaïs qu’elle va pratiquer pendant une vingtaine d’années. Son travail est une grande passion, une activité qui l’enthousiasme et la nourrit. Chaque matin commence par la tournée de ses arbres dans la pépinière de niwaki qu’elle a commencé à créer il y a une dizaine d’années. Formée à l’agronomie et à l’arboriculture, puis aux principes énergétiques qui régissent les jardins japonais, elle est partie se spécialiser au Japon, afin d’acquérir ce qui pouvait lui manquer. Car, la première chose que l’on constate en rencontrant Frédérique, c’est cette quête incessante de l’essentiel et de la beauté, au travers de la simplicité. Pour expliquer justement l’engouement que suscite chez nous et ailleurs ce type de jardins, elle évoque le contraste avec nos rythmes de vie effrénés. Dans un jardin japonais, pas de notion cartésienne, l’homme ne cherche pas le contrôle, à se poser en maître absolu. Au contraire.

 

Beaucoup de patience et d’humilité…

Installée dans le Sud de la France et plus particulièrement dans la Drôme, Frédérique DUMAS a décidé de faire partager sa passion pour cet art de la finesse et de la patience. Elle enseigne donc à des amateurs passionnés, tout comme à des professionnels pépiniéristes, paysagistes ou arboristes grimpeurs au sein de l’Ecole « NIWAKI Inspiration ZEN » qu’elle a créé il y a quelques années. Mais pas seulement. Elle se déplace également à l’international et des stages sont en programmation au Québec en 2012, mais également aux Etats-Unis…
La première qualité requise pour pratiquer cet art, la patience… Il vous faudra six ans pour obtenir un niwaki de cyprès qui se respecte et une vingtaine d’années pour un pin. Une autre qualité, l’humilité. On ne commence pas à travailler ces techniques sur un arbre d’une centaine d’années, l’erreur faisant partie intégrante justement du processus d’apprentissage.

 

…mais aussi de l’audace et de l’imagination !

Autres qualités indispensables, l’imagination. Etre capable de se projeter dans l’avenir afin d’anticiper le résultat, mais également de l’audace lorsqu’il est nécessaire de sectionner le tronc pour qu’une autre branche vienne prendre sa place dans le but d’obtenir du mouvement.
Enfin, il serait très réducteur de résumer un niwaki ou la création d’un jardin japonais à une somme de techniques. Le but ici est de renvoyer une image du macrocosme de la nature au microcosme du jardin, afin de la restituer dans ce qu’elle a de plus beau. C’est l’association de tous les éléments d’un jardin dans un tout harmonieux qu va créer la beauté du lieu, insiste Frédérique. Il est donc nécessaire de respecter un certain équilibre entre les persistants et les feuillus, les zones d’ombre et de lumière, les plantes hautes en opposition aux couvre-sols, et avant tout primordial d’aller chercher l’inspiration au préalable dans la nature. Le résultat obtenu sera en partie le fruit de cette observation. Car la contemplation et la méditation font partie intégrante de cette pratique, c’est pourquoi, pour ceux qui le désirent, elle va jusqu’à s’inscrire dans un parcours de développement personnel ou participer à un processus de guérison au travers de stages d’art–thérapie ou niwakithérapie© tout spécialement développés par Frédérique DUMAS.

 

Un matériel haut de gamme et véritablement approprié…

Sur le site « NIWAKI et NIWASHI », Frédérique DUMAS vous fait également découvrir et partager sa passion pour les magnifiques outils japonais de jardin, réalisés à la main par les shokunins, les artisans japonais. Très vite, elle se rendit compte que les outils disponibles à la vente en France et en Europe n’étaient pas adaptés à la pratique de cet art de la taille japonaise. Elle se rendit donc au Japon pour rencontrer et sélectionner ses futurs fournisseurs. Encore aujourd’hui, dans de nombreux domaines divers et variés, l’outil artisanal occupe une place prépondérante au Japon. Chacun d’entre eux est considéré comme un objet sacré, avec lequel il est essentiel et vital d’entretenir une relation basée sur un profond respect, notion assez difficile à comprendre et à contacter, pour nous occidentaux rationnels et cartésiens.

Les performances de ces outils sont inégalables, nourries de presque deux millénaires du travail de l’acier, associé à l’étude et à la pratique du paysage. On obtient alors des outils d’une grande robustesse tout en étant extrêmement légers, dotés d’une ergonomie et d’une précision à la limite de la perfection, d’un design irréprochable, tout ceci contribuant à l’atteinte d’une efficacité hors du commun.

Frédérique DUMAS vous emmène également au Japon si vous le désirez dans le cadre d’un voyage d’études JAPAN NIWAKI TOUR©, consacré tout particulièrement à cet art du niwaki et du jardin japonais…

 

En savoir plus sur Internet

http://www.niwaki-et-niwashi.com - découvrez le site d’outils japonais NIWAKI et NIWASHI

http://www.niwaki-inspiration-zen.com - découvrez le site de l’Ecole de taille japonaise et création de jardins japonais « NIWAKI Inspiration ZEN »

http://www.frederique-dumas.com - découvrez le site de Frédérique DUMAS sur l’hortithérapie - Niwakithérapie©

http://www.japanese-garden-institute.com - découvrez le JAPAN NIWAKI TOUR©, voyage thématique au Japon

Recommander cet article
articles
Le concept Dojunkai
15 choses surprenantes sur le Japon
Niwaki et jardin japonais
Les halles de Tsukiji
Le dernier samouraï
Un Chef à Tokyo
Nakagin Capsule Tower
Le monde étrange de la télévision japonaise
Studio-kilala
Photographies d art & Posters
     Photographies d'art
     & Posters du japon